Comment se débarrasser de ses chutes de tissu ?

article rangement du stock et gestion des chutes de tissu - Carnet de recherches de Lucie Choupaut

Ou comment j’ai décidé de ne plus jeter les miennes…

Bonjour à toutes et tous ! Cet article est une combinaison de trois posts initialement publiés sur le blog Mode d’Hier et d’Aujourd’hui. Je les reposte sur ce nouveau blog car ils étaient beaucoup lus et il me semble que les informations qu’ils contiennent sont toujours pertinentes aujourd’hui


Bonjour à toutes et tous ! Depuis que j’ai commencé la couture autour de 2010, une question s’est très vite imposée à moi : que pouvais-je bien faire de toutes mes chutes de tissu ? Il y a bien entendu pléthore de tutos sur Internet pour coudre des choses avec des petites chutes de tissu, mais rien concernant les chutes de chutes : les petits morceaux vraiment pas exploitables dont on aimerait quand même bien se débarrasser parce qu’ils finissent par prendre trop de place.

Ça me posait problème de les jeter avec les déchets ménagers parce que ça me faisait l’effet d’un gros gaspillage, mais au bout d’un moment, à force de les conserver dans des sacs qui se remplissaient lentement mais sûrement, il fallait bien trouver une solution. Au bout de plusieurs années, j’ai finalement eu une illumination.

Recycler ses chutes de tissu ?

J’ai en effet eu l’idée, assez tardive, d’envoyer un mail à la Fibre du tri pour leur poser directement la question : est-ce que les points de collectes du Relais acceptaient aussi les sacs de chutes de tissus ? La réponse a été rapide et positive, je tenais donc à la partager ici pour toutes les personnes qui comme moi se retrouvent avec des montagnes de chutes sur les bras sans savoir quoi en faire. Vous saurez donc dorénavant que vous pouvez les mettre dans des sacs fermés et les apporter dans les points de collectes renseignés sur le site de la Fibre du tri. Elles connaîtront une deuxième vie à l’instar de nos vieux vêtements.

Après le soulagement que m’a apporté cette nouvelle, des personnes m’ont contacté pour me signifier que les personnes de la Fibre du Tri à qui elles avaient posé la même question leur avait répondu par la négative. Il semblerait en fait que cela dépende des sociétés qui gèrent la collecte selon les régions. Vous aurez peut-être remarqué que d’une région à l’autre, les conteneurs ne sont pas les mêmes et ne présentent pas les mêmes informations.

Ce manque d’harmonisation est franchement regrettable, mais pour ma part, j’ai trouvé une solution radicale pour mes petites chutes de tissu : je les recycle moi-même.

Comment j’en suis venue à ne plus jeter aucune chute de tissu ?

L’été dernier, alors que j’étais en plein travaux et que je n’avais plus la possibilité de coudre, j’ai découvert la chaîne Youtube de Bernadette Banner et l’une de ses vidéos a été pour moi une vraie révélation. Au passage, si vous ne connaissez pas Bernadette Banner (qui est une célébrité du milieu du costume historique, le fait que je ne l’ai découverte que l’année dernière montre bien que je vis dans une grotte), je vous recommande vivement d’aller voir ses vidéos, qui sont pour beaucoup passionnantes.

Bref, la révélation que j’ai eue a été son utilisation de chutes de tissu pour créer un rembourrage pour les hanches à placer sous une silhouette 1890. Vous pouvez la regarder ici : lien vers la vidéo.

Je savais que l’on pouvait utiliser des chutes de tissu comme rembourrage, ce que j’avais d’ailleurs fait pour un coussin, mais le résultat ne m’avait pas vraiment convaincue. J’avais glissé les chutes telles quelles dans la housse, ce qui faisait un volume inégal et des aspérités peu confortables si on voulait y poser la tête. Je n’avais donc pas eu envie de renouveler l’expérience et ne m’étais pas posée plus de questions. Je n’avais jamais envisagé de couper ces chutes en tous petits morceaux pour créer une vraie bourre moelleuse et remplacer la bourre synthétique que j’utilisais jusque là (par exemple pour le faux-cul sous ma robe à la polonaise).

Ça n’a l’air de rien, mais pour moi c’est une petite révolution. Si je mets littéralement en pièces toutes mes petites chutes impossibles à utiliser autrement, j’aurai un stock infini de rembourrage à utiliser, que ce soit pour les projets historiques comme pour me faire des coussins. Bref, plus aucune raison de jeter, même les petites chutes, ce qui évite au passage de se prendre la tête sur leur recyclage ou non.

Depuis que j’ai emménagé et retrouver un espace couture, j’ai mis en place cette découverte en réduisant en charpie mes chutes inutilisables autrement et je dois dire que même si l’opération de découpe prend du temps, j’en suis vraiment ravie. En plus d’être une démarche zéro déchet, c’est surtout un vrai gain de place puisque tous ces petites chutes rentrent dans une boîte en carton. Pour éviter de me laisser envahir, je coupe mes chutes en charpie tout de suite après la fin d’un projet (assise devant la télé ou en écoutant un podcast) comme ça on n’en parle plus, la boîte se remplit tranquillement et la bourre est prête à être utilisée quand j’en ai besoin.

mise en charpie des petites chutes de tissu
À gauche des petites chutes redécoupées pour du patchwork, à droite des micro-chutes réduites en charpie

Gérer mon stock de tissu

Depuis que j’ai fait cette découverte, je suis assez contente de la manière dont j’arrive à gérer mon stock de chutes, qui connaissent plusieurs étapes avant de finir en charpie. Ainsi, après la découpe de mon patron dans le tissu (en essayant de serrer au maximum les pièces pour gagner de la place), les plus grandes chutes sont redécoupées en pièces rectangulaires facilement pliables et sont ensuite rangées dans une caisse. Elles seront utilisées pour des petits projets (haut à petit métrage, pièces de doublure, vêtements d’enfants, poches, éléments d’accessoires).

rangement de coupons de tissus à la verticale.
Mon rangement actuel, les chutes de taille moyenne à gauche et les coupons pas encore utilisés à droite.

Celles qui me paraissent trop petites sont coupées en carrés de 20*20 cm pour faire des projets de patchwork (j’ai ainsi un vieux plaid en polaire qui attend depuis 3 ans d’être recouvert, j’espère que je vais pouvoir recouvrir entièrement une des faces cette année).

Et le reste finit découpé dans la boîte à chutes. Il est vrai que cela demande un peu d’organisation, mais quelle satisfaction de pouvoir tout réutiliser ainsi.

J’ai déjà utilisé deux fois le contenu de ma boîte de charpie : une première fois pour remplir un petit coussin pique-épingles, une deuxième fois pour fabriquer un coussin de récupération pour le fauteuil de mon salon. Au passage, pour avoir posé ma tête sur ce coussin plusieurs fois, je trouve le rembourrage vraiment confortable, à la fois assez plat, mais mou et dense. Si vous n’avez jamais essayé, je vous le recommande.

pique-épingles brodé d'après le livre Broderie Zakka de Yumiko Higuchi
Un coussin pique-épingles rempli de bourre recyclée !

J’espère que cet article vous aura intéressé·e, donné des idées, et vous aura aidé à trouver un moyen qui fonctionne pour vous de vous débarrasser de vos chutes. À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.