[Journal tricot] Débuts d’une paire de chaussettes

Chaussettes Salammbô en cours - Carnet de recherches de Lucie Choupaut

Bonjour à toutes et à tous ! J’ai beaucoup de choses à vous partager en ce moment, notamment en tricot, donc commençons tout de suite par la présentation de mon nouveau projet : une paire de chaussettes.

Tricoter ses chaussettes

Ça fait un moment que j’ai envie de me tricoter mes propres chaussettes, notamment parce que mes paires actuelles sont presque toutes trouées. Si j’ai entrepris des opérations raccommodage de chaussettes (que j’avais chroniquées sur mon ancien blog « Mode d’Hier et d’Aujourd’hui »), cela prend trop de temps par rapport à l’usure et je vais finir par bientôt marcher pieds nus.

chaussettes en coton raccommodées
Une paire de chaussettes raccommodées à la main l’année dernière. Cela a pas mal allongé sa durée de vie, mais les trous commencent à reprendre le dessus.

Après avoir interrogé des tricoteuses chevronnées sur Thread & Needles et acheté le livre Tricoter ses chaussettes de Émilie Drouin et Élodie Morand, paru chez Eyrolles en 2021 et dont je vous reparlerai bientôt ici, j’ai fait une grosse commande de laine à chaussettes et j’ai attendu de terminer mon pull Fisherman (il est bloqué, je vous le montre très bientôt) pour pouvoir m’y mettre.

J’ai terminé ce pull à la veille de partir pour une semaine de vacances à Toulouse, j’en ai donc profité pour emmener de quoi tricoter des chaussettes dans mes bagages. Comme je voulais pouvoir emmener facilement le patron, j’ai reporté à plus tard l’utilisation du livre Tricoter ses chaussettes et je me suis rabattue sur un patron offert tout récemment par Emma Ducher à sa communauté : les chaussettes Salammbô, que j’ai aussitôt imprimées.

Les chaussettes Salammbô d’Emma Ducher

J’ai donc commencé mes chaussettes une fois chez mes amis, le 1er janvier si je ne me trompe pas et à l’heure où j’écris ces lignes, j’ai déjà terminé la première chaussette et entamé les côtes de la deuxième.

La seule difficulté que j’ai rencontrée a été le choix du montage élastique puisque je n’en connaissais aucun. Je suis donc allée sur Youtube pour regarder deux vidéos (celle-ci et celle-ci) et j’ai jeté mon dévolu sur le montage German twisted cast on, que j’ai ma foi trouvé très simple à prendre en main.

début de la première chaussette

Le reste n’a présenté aucune difficulté particulière, mon seul regret étant de n’avoir pas fait le rang de préparation du motif dans la couleur principale sur la première chaussette (pour ma défense, c’est parce que le rang de préparation est indiqué à la fin des côtes et non au début du motif).

C’est un modèle qui se tricote de la cheville à la pointe et qui utilise peu d’éléments techniques en dehors des côtes torses et des jetés. Vraiment rien de très sorcier et un motif en point texturé très facile à retenir. Il me paraît tout à fait adapté aux débutant·e·s, la seule difficulté étant de savoir correctement ajuster ses chaussettes à son pied puisque chaque pied est différent.

détail motif chaussettes Salammbô

La laine Arwetta classic

J’ai suivi les conseils d’autres tricoteuses pour choisir ma laine à chaussettes et j’ai opté ici pour la Filcolana arwetta classic en coloris 136 et 278 (un moutarde qui tire sur le bronze et un mauve/lilas). Pour l’instant je n’ai aucune idée de son confort au porté, je pense donc que je vous ferai un petit retour l’année prochaine.

Je la tricote en aiguilles 2,25 alors que le modèle demande des aiguilles 2,5 et que mon échantillon en 2,25 était déjà trop grand de 1,5 cm en largeur et en longueur. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé et j’ai essayé de serrer davantage mes mailles en tricotant, mais j’ai peur que ces chaussettes soient un peu trop grandes.

première chaussette terminée
Avec la lumière d’hiver, c’est difficile de trouver la bonne couleur, mais celle-ci est peut-être plus fidèle que sur les photos précédentes.

Après avoir essayé la première chaussette (tricotée en taille M) je trouve la cheville un peu trop large pour moi et le talon peut-être un poil trop haut, en revanche, la longueur du pied (ajustée sur moi en cours de route) est parfaite. Je vais voir ce que donne la deuxième, si je tricote différemment ou non.

C’est la première fois que je tricote des chaussettes pour moi donc il est normal que je ne sois pas familière avec la taille et la forme de mon pied et il me faudra sans doute plusieurs paires pour savoir faire des chaussettes exactement à ma taille. C’est une information que j’ai notamment lue dans le livre Tricoter ses chaussettes qui a le mérite d’être rassurante.

Essayage chaussette Salammbô
Elle n’est pas belle cette chaussette ?

En dehors de ces questions d’ajustement, je trouve mon association de couleurs charmante et j’ai hâte de les terminer. Même si elles ne sont pas très confortables à porter dans des chaussures, elles auront une belle vie de chaussettes d’intérieur !


Voilà pour cet en-cours tricot dont je voulais vous parler. Je reviens bientôt avec des photos de mon pull Fisherman, des nouvelles de mon corsage de base 1880 et un peu de poésie. Bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.