[Journal tricot] La fin du pull Fisherman

FIn du pull Fisherman d'Alice Hammer - Carnet de recherches de Lucie Choupaut

Bonjour bonjour ! Cela fait déjà plusieurs semaines que je vous promets cet article sur la fin du pull Fisherman, le voici donc enfin. Terminé fin décembre, le beau pull Fisherman d’Alice Hammer, est bloqué et envoyé à son destinataire, mais j’avais pris le temps de demander à mon compagnon de l’enfiler pour le prendre en photo avant. C’est parti pour un petit bilan…

Un point sur la laine Gilliat de De Rerum Natura

Ce pull Fisherman est issu du premier livre de la créatrice Alice Hammer, Sentimental tricot, dont je vous ai déjà parlé sur le blog et dont j’ai déjà tricoté plusieurs modèles. J’aime presque tous les modèles d’Alice Hammer et j’avais eu un vrai coup de cœur pour le pull Fisherman, j’ai donc été très contente que mon ami Raphaël le trouve également à son goût.

J’ai tricoté pour lui la plus petite taille, S/M dans la laine Gilliat de De Rerum Natura en coloris cyprès. J’en avais commandé 5 pelotes et j’ai tout utilisé, j’ai même dû détricoter mon échantillon pour finir les côtes. Au début j’ai trouvé cette laine un peu sèche et j’avais peur que le pull soit trop rêche au toucher, mais à mesure que je le tricotais, cette impression a disparu. De plus, le blocage a achevé de donner de la souplesse à la laine (100 % mérinos) et le pull paraît finalement très confortable.

devant du pull Fisherman en laine Gilliat De Rerum Natura
Raphaël étant un peu plus grand et élancé que mon compagnon, les manches lui arrivent pile au niveau des poignets sans plisser.

Un point malgré tout sur les laines De Rerum Natura, car je viens de commander des pelotes d’Ulysse pour me faire un pull pour moi et j’ai eu la même déception à réception de mon colis que celle que j’avais eu en recevant la Gilliat : les photos du site sont très belles et donnent une impression de couleurs vibrantes (qui donnent clairement envie d’acheter des tonnes de laine), mais c’est un peu trompeur. En réalité, les couleurs (que ce soit la teinte cyprès ou la tempête que je viens de commander) sont beaucoup plus ternes et la laine n’est pas du tout brillante, c’est à prendre en considération lors de votre commande.

Pour autant, je trouve que la couleur se révèle quand on commence à la tricoter. J’ai eu une impression de vert un peu terne quand j’ai reçu Gilliat, mais une fois terminé de tricoter, ce n’est plus l’impression que j’ai en voyant le pull. Je compte donc sur le fait que cela produise le même effet quand je tricoterai Ulysse, mais je vous tiendrai au courant.

Un point positif à noter concernant De Rerum Natura, c’est que chaque commande s’accompagne d’une carte avec un échantillon de fil dans une teinte aléatoire, ce qui est plutôt bien pour se faire une idée. J’ai l’impression par exemple que le fil Albertine est beaucoup plus brillant que le Gilliat ou le Ulysse.

détail devant pull Fisherman

Un modèle difficile, mais satisfaisant

J’en parlais dans les épisodes précédents du journal tricot, j’ai eu vraiment beaucoup de difficultés à tricoter l’empiècement de manches torsadé (c’est avec lui que l’on commence le pull). La grille était compliquée et j’ai fait beaucoup d’erreurs, certaines que j’ai pu corriger, d’autres que j’ai laissées en désespoir de cause. Si on regarde bien l’empiècement, on voit donc que certains motifs de torsades sont ratés, mais 1/ il faut vraiment avoir son nez dessus pour le voir parce que l’ensemble est quand même assez chargé, 2/ on s’en fout non ? Pour ma part, j’estime que c’est de l’ordre des erreurs minimes acceptables et je n’ai pas eu de scrupule à l’envoyer tel quel à Raphaël.

Empiècement des manches torsadées du pull Fisherman

Après avoir tant galéré à faire l’empiècement de manches, le corps en jersey a vraiment été très plaisant à tricoter et cela ne m’a pas paru particulièrement long. J’ai même eu la surprise de le voir monter assez vite, mais il faut dire que je tricote presque tous les jours et pour ce pull j’ai utilisé des aiguilles de 5 mm.

Commencé le 2 octobre dernier, j’ai terminé ce pull le 27 décembre donc presque 3 mois complets pour en venir à bout, ce qui est une surprise et je m’en félicite. Je pensais vraiment qu’il me prendrait plus de temps.

dos du pull Fisherman
Oups, une torsade ratée en plein milieu dos…

Vous l’aurez compris c’est un modèle assez difficile qui demande beaucoup de concentration au début. Il était sans conteste un peu trop dur pour mon niveau en tricot, et je ne le recommanderais vraiment pas à un·e débutant·e sur un premier projet. En ce qui me concerne, c’est le 8e tricot de ma vie et je m’en suis quand même sortie avec un résultat somme tout très satisfaisant, donc si le modèle vous plaît, ne vous laissez pas intimider.

Je suis en tout cas très contente de l’avoir tricoté et j’espère qu’il tiendra bien chaud à Raphaël cet hiver et les prochains. À très vite pour un nouveau point tricot : j’ai déjà fini mes chaussettes et j’ai commencé un châle pour un cadeau, j’ai donc encore plein de choses à vous montrer. D’ici là, bon dimanche !

Détail empiècement dos

4 commentaire

  1. Et bien ,moi je trouve que votre compagnon fait preuve d’une grandeur d’ âme et d’une abnégation admirable…si,si,à sa place je faisais un » holdezup » sur ce superbe pull qui lui va très très bien, et si les manches sont un chouia longuettes, ben on les replie !A partir de maintenant cela va être difficile de se faire passer pour une pauvre petite débutante en tricot…

    1. Haha ! Merci Viviane. 🙂 En fait je lui avais montré ce pull pour le lui faire, mais il est du genre difficile et n’est pas fan de l’encolure, donc Raphaël était un meilleur client. ^^

  2. Ouaaah ! Magnifique ! J’adore la couleur et les motifs sont vraiment chouettes (et ils ont l’air vraiment difficiles). Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.